Il se passe ceci de curieux avec le Count Basie Orchestra: dirigé par Frank Foster, le band brillait de tous ses feux en concert sans qu'aucun disque ne lui rendît justice. Situation inverse sous la direction de Grover Mitchell: après le Count Plays Duke unanimement salué, cet opus transforme l'essai. En illustrant une des spécialités de l'orchestre: l'accompagnement de vocalistes. La canonique Miss Clooney en profite, dans une performance aussi peu déplacée que le dernier Trenet.

Rosemary Clooney & The Count Basie Orchestra, At Long Last (Concord 4795-2/K-tel)