Pan Sonic

Aaltopiiri

(Blast First BFFP 166 CD/Musikvertrieb)

Si l'autarcie était un trait de style, l'univers sonore de Pan Sonic pourrait s'en prétendre la réalisation électronique la plus aboutie. Question de matériel, en premier lieu: les machines qu'utilisent Mika Vainio et Ilpo Vaisanen sont conçues à leur exclusive intention. De là une ligne sonore inimitable, radicalement clinique, et qui s'est fait élément de base du bourdonnement électrique esthétisé. Mais un hardware alternatif n'explique pas tout. L'étrange pouvoir de séduction de l'ambient de Pan Sonic tient pour beaucoup à la mise en forme paradoxalement très sensuelle de son altérité sonore: le travail, ici, consiste à se faire l'accoucheur de rythmes engendrés par les lois physiques de phénomènes ondulatoires. De cette interactivité intime entre l'homme et la machine naît une émotion troublante, comparable à celle qui présiderait à la découverte fortuite d'un chœur de lignes à haute tension. Aaltopiiri maintient ce cap hybride: la violence rythmique qui caractérisait les précédents albums du duo s'y fait toutefois plus rentrée, laissant place à l'évolution discrètement canalisée de grésillements et d'échos au fil de longues plages planantes. Ascétique sans céder à la sécheresse, Aaltopiiri se présente comme l'adjuvant d'une méditation pour laquelle le brouet d'isotopes aurait remplacé le pain et l'eau.