En psychologie, la dissociation signifie la «séparation fonctionnelle entre des éléments psychiques ou mentaux qui sont habituellement réunis». Un réflexe de survie activé pour surmonter un traumatisme, s’éloigner d’un quotidien lourd à porter. S’évader, sortir de ce corps trop petit, trop foncé, qui stigmatise, l’héroïne du premier roman de Nadia Yala Kisukidi fait ce choix. C’est cette quête d’un autre monde possible que La Dissociation raconte. Un récit ancré dans la France d’aujourd’hui, mais où le réalisme magique multiplie les incursions.