Dans un appartement modeste de Seine-Saint-Denis, les pages du Boléro de Ravel résonnent comme un horizon merveilleux. Zahia et Fatouma sont jumelles, et dans leur chambre au papier peint jauni, elles rêvent de devenir musiciennes. L’une veut diriger, l’autre jouer du violoncelle. Or avec des parents immigrés, l’ascenseur social n’est pas facile à activer. Pourtant les voici admises en terminale dans le grand lycée parisien Racine, qui leur permettra de suivre les classes à horaire aménagé dans le Conservatoire du centre-ville. Mais les deux jeunes filles maghrébines se heurteront assez vite aux inégalités de classe et de genre…