Le premier épisode de Dix pour cent, saison 4, réunit les extrêmes. Parmi les invités figurent Charlotte Gainsbourg et Mimie Mathy. L’égérie d’un cinéma intransigeant et la bonne fée des soirées familiales de TF1. Elles ne se rencontrent pas, mais le choix de ces deux personnalités montre que les auteurs de la série, même reformés après le départ de la créatrice Fanny Herrero, ont toujours quelque malice en soute.

On se replonge vite dans la crise de la fin de la troisième livraison, qui sert de point de départ. Mathias (le toujours éclatant Thibault de Montalembert) a quitté l’agence, et le doute qu’il entretient sur ses intentions empêche de dormir certains membres de l’équipe, surtout Gabriel (Grégory Montel), encore plus proche de l’implosion qu’auparavant. Andréa (Camille Cottin) reprend la direction de la société, mais entre les sarcasmes canins d’Arlette (Liliane Rovère) et les exigences croissantes de coupes budgétaires d’Hicham (Assaâd Bouab), c’est pire que le marteau et l’enclume.