Sucre de Cannes

Don Quichotte Un géant chasse l’autre

Le cinéaste britannique Terry Gilliam a repris son projet d’adaptation du roman de Cervantes. Les prises de vues du film commenceront en octobre prochain

Ebloui par la laideur exceptionnelle du Bon Gros Géant de Spielberg, on ne veut plus jamais entendre parler de géants sur grand écran. Mais, voici qu’un dessin étrange dans une revue professionnelle attire le regard. On y voit un… géant. Dans son dos, le titan assoupi porte des ailes de moulin à vents. Sur gauche, Don Quichotte chemine vers d’autres moulins. En quelques coups de crayon, Terry Gilliam, 75 ans, vient de nous rendre le goût du fantastique et de nous faire croire au serpent de mer. Son adaptation du roman de Cervantès est le projet le plus fantasmé du monde depuis qu’en 2000 l’hernie discale de Jean Rochefort et des pluies diluviennes ont interrompu le tournage d’une première mouture (avec Johnny Depp). Depuis, l’auteur de Brazil promettait qu’il allait s’y remettre, et les années passaient…

Et voici l’éternel farceur dans une de ses fameuses chemises colorées, armé de son rire gargantuesque, qui tient conférence de presse au Carlton, avec le producteur Paulo Branco. Don Quichotte reprend sa chevauchée interrompue. Le chevalier à la triste figure est incarné par Michael Palin, ex-collègue des Monty Python, et Sancho Pansa par Adam Driver, Kylo Ren dans le 7e épisode de Star Wars. La présence d’une star bankable a facilité le montage financier, se réjouit Terry Gilliam. Le tournage commence en octobre en Espagne. Les effets spéciaux seront analogiques et le film l’année prochaine sur la Croisette, promis, juré. C’est géant!

Publicité