Parmi les richesses que compte la culture espagnole, il demeure une grande – et malheureuse – inconnue: son opéra. Si l’on peut citer sans trop réfléchir une dizaine de classiques italiens, allemands ou français, les œuvres lyriques ibériques ont historiquement peu franchi les frontières du pays. Et ne se jouent encore que rarement dans les grandes salles européennes.

Lire aussi: Une création sur le Major Davel à l’Opéra de Lausanne