On connaît l’importance du livre dans les carrières politiques françaises. Le prestige du livre demeure tel en France qu’il semble impossible de ne pas coucher ses pensées si l’on veut apparaître comme un dirigeant hexagonal digne de ce nom. Or il est un pays où les livres jouent un rôle encore plus décisif dans la destinée de son personnel politique, ce sont les Etats-Unis bien sûr.

Avec les élections présidentielles qui approchent, le festival des publications-choc a commencé. La chronique de John Bolton sur ses dix-sept mois passés à la Maison-Blanche, en 2018-2019, en tant que conseiller à la Sécurité nationale, a ainsi ouvert les festivités la semaine dernière. Annoncé comme une charge contre Donald Trump, The Room Where It Happened révélerait en fait beaucoup plus sur John Bolton lui-même et sur sa vision, va-t-en-guerre, ultra-impériale, de la politique américaine que sur le président en titre.