L'exposition temporaire qui marque l'inauguration des nouveaux espaces de la Fondation de l'Hermitage occupe les salles déjà connues du musée, hormis les peintures réunies dans la nouvelle salle d'exposition au sous-sol, d'emblée dédiée à des pièces plus contemporaines: on y découvre des peintures signées Gabriel Stanulis, Kurt von Ballmoos ou Jean Lecoultre, récemment acquises par la Fondation pour l'art et la culture. L'histoire des collections de l'Hermitage, qui se montent à 800 pièces, est l'histoire de ses donateurs et mécènes. Elle commence avec le fonds de la famille Bugnion, qu'est venu augmenter un noyau d'œuvres impressionnistes et postimpressionnistes.

Différents dons et legs sont venus enrichir la section de l'art vaudois du XXe siècle. Ainsi Rodolphe Théophile Bosshard, Félix Vallotton et Raoul Domenjoz sont-ils bien représentés. De même que, plus proches mais dans la même lignée paisible et figurative, Gérard de Palézieux et Pietro Sarto. Un autre ensemble très intéressant provient des archives du poète français d'origine roumaine Gui Rosey, décédé en 1981 à Yverdon. Surréaliste, Rosey a été notamment l'ami de Magritte. Enfin, le récent legs de Lucie Schmidheiny, présenté pour la première fois, compte des œuvres d'artistes français majeurs, tels Vuillard, Degas ou Braque.

Les collections de l'Hermitage. Dons, legs et acquisitions.

Fondation de l'Hermitage (rte du Signal 2, Lausanne), tél. 021/312 50 13. Ma-di 10h-18h (je 21h). Jusqu'au 23 février.