Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

«Girls – saison 2»

Drôles de jeunes dames

La chronique sentimentale de Lena Dunham revient en DVD, avec le même ton, à la fois drôle et sérieusement directe

Genre: DVD
Qui ? Série créée par Lena Dunham (dès 2012)
Titre: Girls – Saison 2
Chez qui ? HBO

Sans transition ni bouleversement, Girls reprend là où elle s’était arrêtée. Hannah (Lena Dunham) aide son petit ami – l’est-il vraiment? –, qui s’est fait renverser par un camion. Elle flirte par ailleurs avec un autre. Et se retrouve dans cette situation de casse-tête sentimental, à se demander même s’il y a vraiment quelque sentiment dans tout cela. Ses amies n’en mènent guère plus large. Les semaines passent à New York et les héroïnes sont comme des souris de laboratoire prises dans les labyrinthes des rues et, surtout, ceux de leurs doutes psychologiques, détaillés en de vives discussions.

Lena Dunham s’adjoint parfois l’apport d’un ou une autre scénariste, mais Girls demeure sa construction personnelle. Elle en est à la fois créatrice, actrice et auteure principale. Ainsi, elle peut choisir les étapes franchies ou non par des personnages, et conserver ce ton particulier, d’irréductible chronique sentimentale new-yorkaise, dont on ne changera pas un boulon. ­Demeurant à la fois drôle et ­sérieusement directe.

S’il y a ironie dans Girls, elle se situe loin derrière ses figures bien vivantes. Exhibant ses formes comme ses états d’âme, Lena Dunham pratique une sincérité comique particulière, renforcée par des dialogues serrés. Un premier degré constant, pourtant doublé d’une distance due aux excès de refoulement ou d’attachement de la part de ces drôles de (jeunes) dames.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps