Musique

Ducktails, retour au calme

Balayé par la vague #MeToo à l'automne 2017, Matt Mondanile – alias Ducktails – sort du silence avec un nouvel album. L'occasion de faire le point: le musicien est-il toujours aussi brillant, et l'homme est-il enfin devenu meilleur?

«J’ai été envoyé sur terre pour offrir de la musique aux gens et personne ne pourra m’en empêcher», a-t-il récemment lâché sur son compte Twitter. Drôle de manifeste, tout de même, car qui serait assez fou pour vouloir nous priver de ses talents de compositeur? Matt Mondanile, sous son alias Ducktails, vient de publier Watercolors, son septième album depuis 2009. C’est un nouveau sommet de pop planante, deux ans tout juste après le déjà parfait Jersey Devil. Une sortie qui a pourtant lieu dans un relatif anonymat, tant le musicien semble isolé. Son ancien label l’a lâché, le groupe de ses débuts – Real Estate – l’a viré, et il a fini par quitter les Etats-Unis l’an dernier.

Une vie à la marge qui remonte à l’automne 2017 et à la vague #MeToo qui l’a frappé de plein fouet. Plusieurs femmes ont à cette époque pris la parole pour dénoncer son comportement agressif et contraignant. Julia Holter, figure de la scène indépendante, précise même avoir craint pour sa vie après avoir mis fin à leur aventure, face à son absence de limites dans le harcèlement. Des faits admis par le musicien, qui a fait pénitence publique à travers une double salve d’excuses.