rock

Earth, «Angels of Darkness, Demons of Light II»

C’est une musique raclée sur l’os, mais qui par paradoxe exhale un souffle qui prend l’âme.

Genre: rock
Qui ? Earth
Titre: Angels of Darkness, Demons of Light II
Chez qui ? (Southern Lord/Irascible)

C’est une musique raclée sur l’os, mais qui par paradoxe exhale un souffle qui prend l’âme. Earth, au noyau duquel on retrouve le guitariste Dylan Carlson et la batteuse Adrienne Davies, s’est hissé depuis une décennie au rang de phare baudelairien des musiques post-metal. Il s’est agi pour eux d’en oublier la brutalité, de faire retour – et ça mène loin – à un blues forcément altéré. Les mauvais esprits parleront de Morricone sous codéine, on y verra plutôt l’expression d’une mystique: car le rock peut en avoir, surtout s’il parvient comme ici, à pas lents et par de ces sortilèges harmoniques qu’on n’expliquera sans doute jamais, à se faire tout à la fois contemplatif et – mais oui – rédempteur.

Publicité