Deux gentlemen dans un avion planeur. C’est l’impression qu’ils vous font dans leur bureau, au cœur d’une ancienne imprimerie devenue le siège de l’Ecole de danse de Genève et de son surgeon, le Ballet Junior. Patrice Delay et Sean Wood pilotent dans le vent, s’harmonisent à demi-mot, en complices inoxydables. A la tête de cette institution romande, le tandem écrit depuis 1999 une histoire hors du commun.

Il faut dire ici que les premiers chapitres étaient déjà ailés. On les doit à une étoile, une vraie, Beatriz Consuelo, ballerine née au Brésil qui fit la fierté de tant de cavaliers – Serge Golovine au hasard – et du Ballet du Grand Théâtre dans les années 1960. C’est elle qui fonde l’école en 1969. C’est elle qui a l’idée, en 1980, d’une troupe qui serait son banc d’essai. Et c’est grâce à elle encore que le Genevois Patrice Delay, l’un de ses élèves naguère, et le Britannique Sean Wood fêteront ce samedi le demi-siècle de l’école et les 40 ans du Ballet Junior.