C’est un monde en réduction. Durant tout le mois de juillet, les Ecoutes au Vert amènent les sons d’ailleurs dans toute une série de lieux genevois – Usine Kugler, Bains des Pâquis, Pointe de la Jonction, et sur le bateau «Genève». Avec, cette année, une prédilection certaine pour les musiques noires au sens large: l’Afrique de l’Est avec l’Orchestre Les Mangelepa, qui retourne Nairobi depuis à peu près 40 ans (lundi 11 juillet); le Somaliland avec la chanteuse Sahra Halgan, accompagné pour l’occasion d’Aymeric Krol aux percussions et Mael Saletes à la guitare (jeudi 28); ou encore les Pythons de la Fournaise, maîtres réunionnais du séga et du maloya, des condensés de cultures afro-malgache, indienne et occidentale (dimanche 17).

Mais on notera surtout la venue d’un mythe le dimanche 3 aux Bains des Pâquis (la soirée débute à 18h): Idris Ackamoor & The Pyramids. Formation légendaire de l’afro-jazz psychédélique des années 70, héritiers tout autant de Sun Ra que de Pharoah Sanders, les membres de The Pyramids s’étaient rencontrés dans leur collège de Yellow Springs, dans l’Ohio, avant d’embarquer pour un grand voyage musical panafricain et de se séparer en 1977. Pour mieux se retrouver quelques décennies plus tard: «We All Be Africans», leur tout récent album, publié chez Strut Records, est une odyssée musicale toute de classe et de liberté.

Ajoutons encore qu’Ecoutes au Vert se démultiplie en toute une population ponctuelle de soirées où les disques seront mis en rotation syncopée par une cohorte de DJ’s et de «diggers» (ainsi nomme-t-on aujourd’hui les collectionneurs qui passent leurs journées courbés sur les bacs de vinyles d’occasion), et l’on aura la certitude d’un juillet à bonne température sur les rives occidentales du Léman.

Ecoutes au Vert. Durant tout le mois de juillet. Pour le programme détaillé, se reporter à la page Facebook de l’organisateur.