Tous Ecrans en trois moments

Ouverture canadienne. Le festival commence jeudi soir avec l’avant-première du Règne de la beauté, le nouveau film de Denys Arcand. Il ouvre ainsi son cycle canadien, qui comprendra des conférences de Denis Côté (samedi à 17h) et de Guy Maddin (dimanche à 15h). Outre des films, plusieurs nouveautés canadiennes sont présentées dans la section des œuvres pour le Web et transmédia.

Petit écran. En matière de feuilletons, Tous Ecrans montre des échantillons de deux ou trois épisodes, mais cette fois une mini-série est présentée intégralement: Olive Kitteridge, chronique de Nouvelle-Angleterre, d’après le roman honoré par le Pulitzer d’Elizabeth Strout, avec Frances McDormand, diffusée ces jours sur la chaîne télévisée HBO (dimanche à 19h).

Loin des écrans. Pour entendre des auteurs de série, entre autres, le festival propose plusieurs débats et conférences publics du vendredi au jeudi. En point d’orgue, Michael Hirst, créateur des Tudors et de Vikings, mardi à 16h45.