■ Les pirates de livres numériques condamnés

Le verdict est tombé pour la Team AlexandriZ (TAZ), mettant fin à près de dix ans de conflits avec le monde de l’édition. Constituée d’une vingtaine de membres anonymes, la Team s’était spécialisée en numérisation et partage pirates d’e-books par le biais de leur site et de leur forum. En novembre 2012, le Syndicat national de l’édition (SNE), accompagné de six groupes d’éditeurs français, avait attaqué le groupe en justice pour contrefaçon, entraînant la fin des activités de la TAZ en août 2013.

Et la semaine dernière, le tribunal de Nanterre rendait sa décision. Si certains membres de la Team AlexandriZ ont été relaxés, d’autres ont été reconnus coupables de contrefaçon à une époque où l’offre en livres numériques était encore très limitée. Neuf personnes se sont ainsi vues condamnées à des peines oscillant entre 2 et 10 mois d’emprisonnement avec sursis, en fonction de leur implication dans le travail de la Team.