Zazou iconoclaste, Paul Kominek a fait irruption dans le panorama ordonné de la techno germanique. Sur Lukin'Orgel, le musicien de Francfort mélangeait avec humour éléments pop et électronique cheap. Une formule que Paul Kominek réactualise aujourd'hui en recourant exclusivement à un équipement digital. Si les sonorités très travaillées frappent par leur aspect lunaire, l'option volontairement pop de plusieurs compositions séduit. Disappearing Brother réussit un passionnant amalgame entre le groove des DJ's de Cologne, le goût du bricolage de Mouse on Mars et la luminosité pop d'Underworld.