Spectacle

Eloge ardent d’un lecteur possédé à Genève

L’artiste franco-suisse Alexandre Doublet invite à une immersion sidérale dans une pièce de jeunesse d’Anton Tchekhov. Porté par cinq acteurs, ce songe envoûte à la Comédie

La lecture à mort. Comme l’amour parfois, comme le théâtre quand il est plein de grâce, comme le songe d’une nuit d’orage. Le Franco-Suisse Alexandre Doublet, la trentaine solaire, a Platonov dans les veines.

Le directeur du Théâtre Les Halles à Sierre avait 20 ans et il lisait cette pièce à rallonge du tout jeune Anton Tchekhov. Il se reconnaissait peut-être dans le héros, ce Platonov qui foudroie malgré lui, qui épouse une fille étourdie comme le blé, qui la trompe avec une endiablée, qui séduit une veuve de général.