La cérémonie des Emmy Awards se déroulait lundi pour la première fois en présentiel dans un théâtre de Los Angeles depuis le début de la pandémie. Le mastodonte de HBO Succession, chronique noire et grinçante d’une puissante famille qui se déchire pour prendre le contrôle d’un empire médiatique, a remporté lundi le prix de la meilleure série dramatique de l’année aux Emmy Awards. Déjà vainqueur en 2020, ce programme largement inspiré par les luttes au sein de la famille du milliardaire Rupert Murdoch selon de nombreux critiques, a devancé la série coréenne Squid Game, produite par Netflix.

Au total HBO remporte 12 Emmys, loin devant Apple+ qui en a gagné 4 et Netflix, qui n’a reçu que 3 statuettes.

La comédienne Zendaya qui incarne une adolescente toxicomane dans la série Euphoria, produite par HBO, a remporté l’Emmy Award de la meilleure actrice dans une série dramatique. C’est le second Emmy Award pour l’actrice qui a battu Jodie Comer et Sandra Oh (Killing Eve), Laura Linney (Ozark), Melanie Lynskey (Yellowjackets) et Reese Witherspoon (The Morning Show).

Le Coréen Lee Jung-jae a été élu meilleur acteur dans une série dramatique pour son rôle dans Squid Game. c’est la première fois qu’une performance non anglophone est récompensée par cet Emmy. Il l’a emporté face à Jason Bateman pour Ozark, Brian Cox et Jeremy Strong pour Succession, Bob Odenkirk pour Better Call Saul, et Adam Scott pour Severance.

La série décalée Ted Lasso, qui suit un entraîneur de football américain totalement perdu lorsqu’il passe aux commandes d’une équipe anglaise de ballon rond, a été élue meilleure comédie, pour la deuxième année consécutive. Cette production d’Apple TV + avec Jason Sudeikis en star principale, qui a été récompensé pour son intérprétation l’a emporté face à des concurrents comme Hacks ou Barry.

The White Lotus, une satire sur le milieu du luxe à Hawaï, également produite par HBO, a remporté l’Emmy de la meilleure mini-série, battant notamment Dopesick, sur la crise des opiacés aux Etats-Unis, et The Dropout, sur le scandale de la société Theranos.

Michael Keaton a lui reçu l’Emmy du meilleur acteur dans une mini-série, pour son rôle dans Dopesick, qui examine la dépendance meurtrière des Etats-Unis aux opioïdes.

Amanda Seyfried a été sacrée meilleure actrice dans une minisérie, pour son rôle dans The Dropout, qui relate l’histoire et les tromperies de la fondatrice du laboratoire Theranos Elizabeth Holmes.

La première partie de la soirée a laissé peu de place aux surprises: les Emmys dans les catégories récompensant les seconds rôles ont été remportés par des favoris, appartenant aux séries phares Succession, Ozark, ou les mini-séries The White Lotus et Dopesick.

La diversité à l’honneur

Les moments les plus marquants de la cérémonie ont été ceux permettant de célébrer la diversité à l’écran, un thème central où Hollywood tente de s’améliorer depuis plusieurs années.

L’actrice Sheryl Lee Ralph (Abbott Elementary) a provoqué des frissons dans l’assistance, en chantant le titre Endangered Species de la jazzwoman afro-américaine Dianne Reeves, pour accepter son prix du meilleur second rôle dans une comédie.

«Quand j’étais une petite fille, tout ce que je voulais, c’était me voir moi dans les médias. Une personne grosse comme moi, noire comme moi, belle comme moi», a déclaré sous les applaudissements la chanteuse Lizzo, récompensée pour son émission de télé-réalité où elle recrute des danseuses grandes tailles pour l’accompagner sur scène.

«Nous avons fait beaucoup de progrès, mais il y a encore beaucoup de travail à accomplir», lui a répondu l’actrice Geena Davis, primée pour le travail de son institut en faveur d’une meilleure représentation. «La télévision peut souvent influencer directement la manière dont les gens se voient et dont ils estiment leur valeur», a-t-elle insisté.


Le palmarès:

  • Meilleure série dramatique: Succession (HBO)
  • Meilleure comédie: Ted Lasso (Apple TV +)
  • Meilleure Mini-série: The White Lotus (HBO, OCS City)
  • Meilleure actrice dans une série dramatique: Zendaya (Euphoria)
  • Meilleur acteur dans une série dramatique: Lee Jung-jae (Squid Game)
  • Meilleure actrice dans un second rôle (série dramatique) : Julia Garner (Ozark)
  • Meilleur acteur dans un second rôle (série dramatique) : Matthew Macfadyen (Succession)
  • Meilleure actrice dans une comédie: Jean Smart (Hacks)
  • Meilleur acteur dans une comédie: Jason Sudeikis (Ted Lasso)
  • Meilleure actrice dans un second rôle (comédie) : Sheryl Lee Ralph (Abbott Elementary)
  • Meilleur acteur dans un second rôle (comédie) : Brett Goldstein (Ted Lasso)
  • Meilleure actrice dans une minisérie ou un téléfilm: Amanda Seyfried (The Dropout)
  • Meilleur acteur dans une minisérie ou un téléfilm: Michael Keaton (Dopesick)
  • Meilleure actrice dans un second rôle (mini-série) : Jennifer Coolidge (The White Lotus)
  • Meilleur acteur dans un second rôle (mini-série) : Murray Bartlett (The White Lotus)
  • Meilleure émission de divertissement: Saturday Night Live (NBC)
  • Meilleur talk-show: Last Week Tonight with John Oliver (HBO)
  • Meilleure téléréalité: Lizzo’s Watch Out for the Big Grrrls (Amazon)
  • Meilleur scénario (série dramatique) : Jesse Armstrong, Succession (All the Bells Say)
  • Meilleur scénario (comédie) : Quinta Brunson, Abbott Elementary (Pilot)
  • Meilleur scénario (minisérie ou téléfilm) : Mike White (The White Lotus)
  • Meilleur scénario (spectacle) : Jerrod Carmichael (Jerrod Carmichael: Rothaniel)
  • Meilleure réalisation (série dramatique) : Hwang Dong-hyuk (Squid Game)
  • Meilleure réalisation (comédie) : M.J. Delaney (Ted Lasso)
  • Meilleure réalisation (minisérie) : Mike White (The White Lotus)