Comment garder une trace de ces jours étranges? Il suffit de surfer pour voir que radios, podcasts, vlogs et autres supports s’y emploient. La presse aussi, qui a invité, dans la précipitation qui a suivi l’annonce du confinement, des écrivains à tenir journal. Suscitant, parfois, la polémique.