Trois ans après avoir dirigé Zahia Dehar dans Une Fille facile, où elle jouait avec la mythologie de l’ancienne escort, devenue figure médiatique lorsque a été révélée sa relation tarifée avec le footballeur Franck Ribéry alors qu’elle était mineure, Rebecca Zlotowski met en scène dans son cinquième long métrage Virginie Efira. Et sans surprise, elle gagne en intensité dramatique ce qu’elle perd en légèreté pop. On n’est d’ailleurs pas loin de se dire que Les Enfants des autres est son meilleur film, tant elle parvient à faire d’une histoire fort simple un récit d’une belle profondeur.