La cinquième saison du Bureau des légendes est diffusée depuis lundi sur Canal+ avec un festival de coïncidences. Dans le vrai monde, l’ambiance de néo-guerre froide est au plus haut avec les tensions américano-chinoises avivées par le virus. Un chercheur français vient d’être libéré d’Iran. Et les fidèles vont suivre les nouveaux épisodes, d’abord galvanisés par le sort de Malotru, dans une ambiance inédite, cloîtrés chez eux par ordre gouvernemental.

Si autant de parallèles peuvent être tirés entre la nature de la série d’Eric Rochant et l’actualité, c’est justement parce que le maître d’œuvre et ses auteurs accordent une attention particulière au réalisme de leur feuilleton. Le Bureau des légendes est tissé de fiction, mais il résonne. Il fabule, mais il fabule juste. C’est ce qui a captivé les amateurs durant ces années, et les captivera encore cette fois, avec cette incomparable troupe d’acteurs.