Il a été élu un jour personne la plus créative des Pays-Bas et a gagné depuis une notoriété internationale. Erik Kessels, directeur de l’agence de communication KesselsKramer à Amsterdam, a publié 80 livres de photographie vernaculaire – photographie non officielle, non professionnelle – en vingt ans. Son best-seller de 2016, Parfaites imperfections; comment transformer ses erreurs en idées géniales pour se planter en beauté (Phaidon, 168 pages) a été traduit en une vingtaine de langues et s’est vendu à des centaines de milliers d’exemplaires. Il a été commissaire de grandes expositions à New York comme aux Rencontres d’Arles, où nous l’avons trouvé il y a quelques jours, encore bouleversé par le scandale qu’a provoqué son installation Destroy my face à Breda, aux Pays-Bas, en septembre 2020.