Classique. Ernest Chausson. Poème-Concert. Vladimir Spivakov, violon; Hélène Mercier, piano (Capriccio 67 065/EMI)

Tout violoniste brûle d'envie de vibrer d'émotion avec cette musique enflammée et meurtrie, mais les deux chefs-d'œuvre sont rarement réunis sur le même disque. Spivakov choisit la version piano du Poème, ce qui nous prive de son ampleur symphonique. Mais la pièce de résistance est l'admirable Concert, où violon et piano, superbes et généreux, conversent avec éloquence sur fond de quatuor à cordes.