Nommer une espionne du XXe siècle? On citera probablement d’abord Mata Hari. Problème: l’Agente H21, exécutée en 1917 à Paris pour haute trahison, était d’abord une courtisane qui arrachait des informations sensibles à ses amants sur l’oreiller. Des vamps manipulatrices, on n’en trouvera par contre pas dans Les Espionnes racontent (2017), ouvrage dans lequel la journaliste Chloé Aeberhardt rapporte la trajectoire d’espionnes des principaux services de renseignement engagées durant la guerre froide. A présent adapté en une série en six volets formidablement réalisée par Aurélie Pollet (Karambolage), son projet fait découvrir la trajectoire de femmes bataillant dans un univers dangereux pour faire reconnaître leur valeur.

Lire aussi: Brèves histoires de «Culottées»