Lundi, l'acteur James Coburn écoutait de la musique, assis avec sa femme dans leur villa de Los Angeles, lorsqu'une crise cardiaque l'a emporté. Sale mort, indigne de celui que ses admirateurs anglo-saxons surnommaient Cool quintessence. L'acteur américain avait 74 ans. Né à Laurel, Nebraska, en 1928, Coburn vient d'un milieu modeste. Sa vocation est immédiate (théâtre à Los Angeles et New York), ainsi que sa place dans l'imaginaire: engagé dans un western dès son premier emploi (La Chevauchée de la vengeance de Budd Boetticher, 1958), il impose sa désinvolture brute dans Les Sept Mercenaires (1960). Les cinéastes les plus revêches ne le lâchent plus: Don Siegel, Sergio Leone, Sam Peckinpah… Forte tête au sourire carnassier de La Grande Evasion (1963) à Croix de Fer (1977), il connaît un succès inattendu dans une parodie de James Bond: Notre Homme Flint (1965) et F comme Flint (1967).

Au total, plus de 100 apparitions en 74 ans d'une vie où il avait sauvé nombre de films par sa seule présence dégingandée (cf. Chiens des neiges actuellement à l'affiche). Un âge avancé, surtout, qu'il avait atteint en se sauvant lui-même: éloigné du cinéma par une polyarthrite rhumatoïde durant les années 80, il était revenu, à la surprise générale, et de façon effrénée (près de cinquante rôles entre 1990 et 2002!). Son premier Oscar, obtenu pour un second rôle dans Affliction de Paul Schrader en 1999, restera comme le moment émouvant de son come-back: devant la presse qui s'extasiait du miracle, il avait déclaré s'être soigné avec des pilules à base de soufre, potion antidouleur qui a permis ensuite de soulager plusieurs milliers de malades.