Le poche de la semaine

Il était une fois trois hommes et un chien sur la Tamise

Le roman délirant de Jerome K. Jerome ressort en poche, un ancêtre littéraire des Monty Python

Genre: roman
Qui ? Jerome K. Jerome
Titre: Trois Hommes dans un bateau (sans oublier le chien)
Trad. de l’anglais par Déodat Serval
Chez qui ? Points, 292 p.

E mbarqués volontaires sur la ­Tamise, trois hommes Harry, George et le narrateur, sans oublier – of course! – le fox-terrier Montmorency , s’efforcent de transformer leur périple en villégiature agréable. Tous trois sont épuisés par des heures de sommeil dans des bureaux inconfortables et ambitionnent de se reposer une fois pour toutes au fil de l’eau. En vain, leurs aventures fluviales et villageoises auront quelque chose d’irréductiblement harassant, exposés qu’ils seront aux éléments réfractaires, à l’indigène le plus souvent hostile, à quoi s’ajoute leur extraordinaire propension à accumuler, chacun selon sa spécialité, gaffes et incongruités.

Admettons que Trois Hommes dans un bateau peut paraître un peu désuet. Son écriture date, il est vrai. Ecrit par un homme qui fut cheminot, journaliste, acteur et instituteur avant de devenir écrivain, ce roman satyrique fut publié pour la première fois en 1889. Il connut rapidement un incroyable succès, même si certains de ses détracteurs le jugèrent, à en croire la préface de Jean-Loup Chiflet à cette réédition de poche, par trop populaire…

Si vous aimez l’humour britannique et son fameux «nonsense», Trois Hommes dans un bateau est incontournable . Vous n’oublierez jamais la recette du ragoût irlandais, ni le cas médical sensationnel qu’offre le narrateur, ni l’«étrange disparition de Harris et d’un pâté». Attention, préparez vos mouchoirs. Si vous êtes sensible à ce genre d’humour, cet ancêtre littéraire des Monty Python peut vous faire pleurer de rire.

Publicité