C'est grâce à un merveilleux ambassadeur de la littérature américaine, le traducteur Maurice-Edgar Coindreau, que nous avons pu lire des auteurs comme Hemingway, Faulkner, Steinbeck, Dos Passos ou Styron. Aujourd'hui, la donne a changé. Les éditeurs sont le plus souvent informés de l'actualité littéraire par leurs agents mais il reste quelques «passeurs» qui savent aller puiser dans le vivier américain pour y dénicher des plumes prometteuses. C'est le cas de Francis Geffard, directeur chez Albin Michel de la précieuse collection «Terres d'Amérique».

Pour fêter les vingt ans de cette collection, son animateur a rassemblé 21 nouvelles écrites par les auteurs les plus emblématiques qu'il nous a permis de découvrir. De quoi revisiter tout un continent grâce à un genre littéraire qui, outre-Atlantique, est très prisé des lecteurs.

Marginalités sociales

Les récits réunis dans cette anthologie explorent des univers très variés mais ils ont un point commun: la plupart mettent en scène l'Amérique profonde, l'Amérique lointaine et oubliée, plutôt que celle qui s'exhibe dans les grandes concentrations urbaines. A commencer par ces trois auteurs d'ascendance indienne – Sherman Alexie, Joseph Boyden, Louise Erdrich – qui puisent dans le terreau de leurs origines des histoires où la chronique ethnographique se mêle à la quête d'identité. A leurs côtés, les jeunes poulains de la collection «Terres d'Amérique» se rassemblent autour de quelques obsessions – les relations familiales souvent complexes, les dérèglements amoureux, la violence, la peinture des marginalités sociales ou affectives – en les enracinant dans les paysages où ils ont grandi. L'Arizona pour Brady Udall, le Canada pour Craig Davidson, la Californie pour Richard Lange, le Midwest pour Elwood Reid, le Nebraska pour Dan Chaon, la Floride pour Karen Russell, la Caroline du Nord pour Ben Fountain ou Wells Tower, l'Oregon pour Charles D'Ambrosio ou Benjamin Percy, le nord-ouest des Etats-Unis pour Jon Raymond.

A ces textes, s'ajoute un inédit – Montée des eaux – qui nous permet de découvrir une nouvelle voix, celle de Callan Wink. Son histoire se situe dans son Montana natal, où une femme de 43 ans rencontre un jeune secouriste alors que son mari est en prison, à cause d'elle… Il y a des rebondissements inattendus, des pick-up et des rivières qui débordent, comme dans les livres de Thomas McGuane ou de Rick Bass: une cure d'exotisme, sous la plume d'un auteur dont le recueil sera publié l'an prochain chez Albin Michel.


Vingt et une nouvelles américaines

Douze traducteurs. Préface de Francis Geffard

Albin Michel, collection «Terres d'Amérique», 650 p.

3 étoiles