Eternal Tour, ce sont des expositions, un site internet, une radio qui émet dans le Val-de-Travers mais qu’on peut écouter sur Internet, un livre, à la fois programme et recueil d’essais, des concerts, des nuits de contes… Deux ou trois repères dans ce méli-mélo qui se joue des classifications, non sans humour:

Les Caves du Palais à Neuchâtel, servent de lieu central. Lieu d’exposition, mais aussi de fête et de rencontres. Parmi les événements, un concert de la claveciniste israélienne Tamar Halperin (je 9 à 20h30). Inspiré notamment par Rousseau, entre musique baroque et contemporaine. Et en lien bien sûr avec dix autres éléments d’Eternal Tour au moins…

Le CAN accueille l’exposition «Périfériks», la seule qui dure au-delà de cet épisode d’Eternal Tour, jusqu’au 11 oct.

(www.eternaltour.org)

C’est sans compter le «bloc erratique» des frères Chapuisat dans le jardin du MEN. Cette pièce monumentale et bétonnée est en place pour cinq ans!

Eternal Tour, jusqu’au 13 sept. Rens. www.eternaltour.org