Chanson. Adanowsky. Etoile éternelle. (Dreyfus/Disques Office)

Arthur H a un faible pour son ami Adanowsky, fils de l'auteur, scénariste et spiritualiste Alexandre Jodorowsky. Il s'invite d'ailleurs sur un duo onirique, «Compagnon du ciel», qui est l'un des bons moments de ce premier disque chanté en français et espagnol sur des airs de music-hall ou de pop. Où des chansons tour à tour surréalistes, absurdes ou loufoques permettent à ce nouveau venu de se fondre avec chic, paillettes et humour dans des rôles de chanteur de charme ou de conteur lunaire. Qu'il s'imagine «idole» ou «chanteur à bobos», Adanowsky sait imposer son style décalé. Une divertissante entrée en scène.