Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

Classique

Des étudiants du Conservatoire en direct à la radio

Symbole du profond remaniement des cursus musicaux, le projet «Des masters sur les ondes» donne l’opportunité à des étudiants du Conservatoires de Lausanne d’élaborer un concert de A à Z. Avec, à la clé, la diffusion de leurs prestations toute cette semaine sur Espace 2

Etudier au Conservatoire, c’est encore et toujours travailler la musique – chant, instrument, direction d’orchestre – au plus haut niveau. Mais pas que. Depuis les réformes de Bologne et l’accession de ces formations au statut de Haute Ecole de Musique, le panel de cours s’est fixé de nouvelles priorités, notamment celle de donner aux étudiants des outils de gestion de carrière. Dans cette optique, les futurs diplômés du Conservatoire de Lausanne sont amenés à organiser un concert de A à Z, et certains ont la chance de pouvoir se produire en public et en direct sur les ondes d’Espace 2, tous les jours de cette semaine entre 15h et 17h à l’enseigne d’un projet intitulé «Des masters sur les ondes». A noter qu’une deuxième session sera mise sur pied du 26 au 30 avril.

Pour les étudiants, c’est l’occasion d’expérimenter la scène en situation réelle, et de se familiariser avec les aspects pratiques liés à l’organisation événementielle: élaboration d’un programme, évaluation des moyens nécessaires, mise sur pied logistique, présence des micros, promotion, etc. Autant de notions qu’ils auront déjà abordés dans le cours de management de carrière dispensé au Conservatoire.

Du violon virtuose au rapport entre la voix humaine et le chant des oiseaux, de la musique turque à la chanson contemporaine, dix étudiants (deux par jour) sont à l’enseigne de l’émission Musique d’abord, en direct du Studio 15 de la radio. Entrée libre, mais réservation indispensable.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps