Rock industriel

Excess Overdrive, par Treponem Pal

Si l’on ne peut évoquer le concept d’épigone concernant une potentielle descendance stylistique des Young Gods, les Français de Treponem Pal seraient toutefois ceux qui, dans l’esprit du début des 90’s, pouvaient s’en rapprocher le plus. Peut-être parce que le producteur de Excess & Overdrive (1993) se nomme justement Franz Treichler… Toujours est-il que l’on retrouve chez la bande de Marco Neves certains des éléments qui firent le succès de leurs lointains ascendants suisses: tension des guitares, rythmes droits. Cela dit, on est ici face à une musique qui fait preuve de beaucoup moins de diversité générique, calibrée pour les headbangers aux rêveries cybernétiques. C’est là que réside la différence entre efficacité et poésie.

Publicité