Des écrans. Toujours plus d’écrans. Un monde à la limite de la dystopie, où la technologie a remplacé la chair. L’exposition Techno Romance est un miroir, amplifiant et déformant, interrogeant les relations entre humains et machines. Pas de créatures monstrueuses, simplement ce rectangle luminescent qui tient dans notre poche, à la fois fenêtre sur le monde et véritable puits vers les limbes de la romance 2.0. Sites de rencontre, interactions sur les réseaux sociaux, flirt virtuel, c’est toute notre intimité charnelle, sensuelle et platonique qui est passée à la moulinette au nouveau Commun, sur deux étages imaginés par Valentina Peri, curatrice de l’événement.