jazz

Fantas (ma) tiques sessions à ruminer

(5 CD Solar/Musikvertrieb) Quand un critique de jazz remettait le pied à l’étrier à des musiciens sinistrement bâillonnés…

Genre: jazz
Qui ? Various
Titre: The Complete Felsted Mainstream Collection
Chez qui ? (5 CD Solar/Musikvertrieb)

Allez, on n’en dira rien à personne: vous rêvez depuis toujours d’une rencontre entre Herman Autrey, le trompettiste fétiche des Rhythm de Fats Waller, et Jimmy Crawford, le batteur-poumon du grand orchestre de Jimmy Lunceford; vous vous demandez avec gourmandise comment pourraient bien sonner quatre trombones emmenés par le doux dingue Dicky Wells – et beaucoup d’autres choses encore moins avouables.

Ces sessions organisées entre 1958 et 1959 par le critique anglais Stanley Dance concrétiseront tous vos fantasmes, et bien au-delà puisqu’à côté de quelques poids lourds à l’aura considérable, pas forcément courtisés pour autant par les majors de l’époque (Earl Hines, Coleman Hawkins, Buddy Tate), Dance a fait le pari commercialement chevaleresque de remettre en selle des sacrifiés de l’évolution du jazz.

Ce qui semble prouver deux choses. D’abord que public et décideurs avaient déjà la mémoire courte il y a un demi-siècle, eux qui d’un accord tacite réduisaient au silence les joviaux créateurs Skip Hall, Haywood Henry, Curtis Lowe ou même Budd Johnson que le jazz avait su faire naître avec une si amoureuse tendresse. Ensuite que le fric tout-puissant fait facilement passer pour désuets des musiciens fringants, voire comme ici insolemment créatifs, dont le seul tort est de ne pas nourrir les rêves de Top 50 des délieurs de bourses (ou des détrousseurs de grands chemins, ce sont parfois les mêmes).

Publicité