Genre: Essai
Qui ? Rob Riemen
Titre: L’Eternel Retour du fascisme
Traduit du néérlandais par Mireille Cohendy
Chez qui ? NiL, 78 p.

Ce court essai peut se concevoir comme un vaccin en période de grands froids de la pensée. Contre un bacille terrifiant, superbement métaphorisé par Camus dans La Peste. Le Néerlandais Rob Riemen juge qu’il ne faut plus se voiler la face: le fascisme est de retour en Occident. Et pour le combattre, il s’agit de commencer par l’appeler par son nom. Et identifier les incendiaires, tels que Geert Wilders, chef du Parti néerlandais de la Liberté.

L’essayiste offre une synthèse saisissante de l’état moral de nos sociétés en s’appuyant sur des penseurs emblématiques – de Tocqueville, Thomas Mann, Nietzsche… Aspiré par le désir de consommation et jaloux de ne pas posséder plus que les autres, «l’homme-masse» d’aujourd’hui n’attend plus qu’un leader qui saura canaliser son ressentiment vers un nouvel ordre totalitaire. Les libéraux sont, dit le philosophe, plus préoccupés par les marchés que par les valeurs morales, et abandonnent le peuple à de hideuses sirènes. S’il n’apporte pas de solution très consistante – renouer avec la «vérité», la «justice», l’«amitié» –, ce livre très accessible est un avertissement à ne pas prendre à la légère.