Poète, romancier et diariste, peu reconnu de son vivant, Federigo Tozzi (Sienne, 1883-Rome, 1920) a eu parmi ses admirateurs inconditionnels des écrivains comme Luigi Pirandello et Italo Calvino. Après Les Yeux fermés en 2016 et Les Choses, les gens en 2020, La Baconnière publie Le Domaine, un roman écrit en 1918, et d’inspiration largement autobiographique, comme toute l’œuvre de cet écrivain fondamental dont Giorgio Manganelli a pu dire qu’il évoluait «entre la ville de Sienne et la névrose».

Lire aussi: Le monde des bêtes et celui des plantes communiquent avec le nôtre par des voies mystérieuses