Le vent d’automne sifflerait-il la fin de la saison festivalière? A Neuchâtel, au contraire, il annonce le lancement d’un nouveau venu, Festival 12. Douze pour autant de coups dans l’année: dès octobre, le festival proposera un double concert par mois, comme un rendez-vous musical sans cesse renouvelé. Des propositions éclectiques, de la soul au classique, pour convier le plus grand nombre à embarquer dans l’aventure – l’abonnement, plutôt que les billets à l’unité, est d’ailleurs encouragé. Histoire de fidéliser, mais aussi de changer le modèle. «On a l’habitude d’assister à un festival sur trois jours, une fois par an. Là, on vit quelque chose tous les mois, dans l’idée d’un voyage», explique le fondateur, Jean Martin Peer.