Le film à sketches 8 est enfin terminé. Après le Festival de Rome et alors que des dizaines et des dizaines de festivals le demandent, c'est Cinéma tous écrans, à Genève, qui le découvrira vendredi. C'est que le projet était ambitieux: sous la houlette du producteur d'origine suisse Marc Obéron, 8 présente, sous forme artistique, les huit Objectifs du millénaire pour le développement de la planète adoptés en 2000 par les 191 pays membres des Nations unies. Dans un premier temps, LDM Productions, la société parisienne de Marc Obéron, avait proposé à des cinéastes célèbres d'imaginer 45 secondes sur chacun des huit thèmes. Mais les premiers auteurs contactés avaient demandé davantage d'espace.

Le Temps suit depuis plusieurs années le développement de ce projet hors normes: il y a deux ans et demi, les deux premiers cinéastes qui s'étaient acquittés de leur segment, Jane Campion et Gaspar Noé, avaient répondu en exclusivité à notre questionnaire type en huit points (SC du 4.03.2006). En jeu: l'idée même de l'engagement du cinéma vu par les plus grands auteurs contemporains. Depuis, Campion et Noé, qui avaient traité respectivement des Objectifs 7 (Assurer un environnement durable) et 6 (Combattre le VIH/sida et d'autres maladies) ont été rejoints par Abderrahmane Sissako (1. Réduire l'extrême pauvreté et la faim), Gael García Bernal (2. Assurer l'éducation primaire pour tous), Mira Nair (3. Promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes), Gus Van Sant (4. Réduire la mortalité infantile), ainsi que deux auteurs qui se prêtent aujourd'hui, à leur tour, à notre questionnaire: Jan Kounen (5. Améliorer la santé maternelle) et Wim Wenders (8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement). Suite donc, d'une aventure et d'un engagement cinématographique que Le Temps continuera à suivre jusqu'à sa sortie dans quelques mois.

8, film collectif. Cinéma tous écrans, Genève, Auditorium Arditi, ve 31 oct., 20h. http://www.cinema-tout-ecran.ch