La comédie sentimentale est un genre qui s’auto-spoile, puisque, dûment codifié, il respecte une dramaturgie immuable (la rencontre, la contrariété, la réconciliation) à travers des avatars du prince et de la bergère de jadis (ou de la princesse et du berger) pour se terminer par le triomphe de l’amour sans craindre la mièvrerie. Le Festival international de films de Fribourg (FIFF), qui commence ce vendredi, succombe sans vergogne aux délices des belles histoires qui font rire aux larmes dans sa section Cinéma de genre.

A propos du festival: La planète Terre se retrouve au FIFF