Il y a une certaine élégance dans la manière de faire. En France, rappelons-le, le couvre-feu tombe à 18h. Les journées sont donc courtes, et avec l’allongement des jours, chaque minute de liberté est précieuse. Les Helvètes, qui ne subissent pas les mêmes mesures sanitaires, l’oublient peut-être. Pas l’équipe dirigeante du Festival de Pâques d’Aix-en-Provence.