Le succès lui monterait-il à la tête? Martin Engstroem, directeur du Festival de Verbier, double la mise et propose pour sa prochaine édition deux concerts par soir au lieu d'un seul. Cette formule, destinée à panacher l'offre, permettra au public de choisir entre l'ambiance festive de la tente Médran et le climat plus intimiste de l'église de la station. Le critère de sélection reste malgré tout l'artiste. Car c'est une formidable galerie de personnalités qui s'apprête à faire les beaux jours de cet été.

Stars internationales et étoiles montantes pimentent comme toujours une recette éprouvée. Le chef américain Michael Tilson Thomas (notamment pour le concert d'ouverture avec le pianiste Evgeny Kissin) et le chef finlandais Esa-Pekka Salonen sont très attendus. Ils épauleront James Levine et Christoph von Dohnányi (qui a laissé un excellent souvenir) à la tête du UBS Verbier Festival Orchestra. Des chanteurs de renom, comme Barbara Frittoli et René Pape, participeront à la Messa da Requiem de Verdi dirigée par Levine (me 3 août). La Kremerata Baltica et l'Orchestra da Camera Italiana feront le pont avec les formations de musique de chambre ad hoc – les fameuses «Rencontres inédites» panachant célébrités et jeunes talents.

L'intégrale des «Sonates pour piano» de Beethoven

Ce sont donc trois séries de concerts qui seront proposés chaque jour: l'un à 11 heures à l'église et deux autres le soir. Ceux qui redoutent la tente Médran se rendront à l'église pour écouter des récitals ou de la musique de chambre, car l'acoustique y est vibrante. A lui seul, l'Américain Garrick Ohlsson s'offre le marathon des 32 Sonates de Beethoven en huit concerts. L'Argentin Nelson Goerner, l'Allemand Martin Stadtfeld et le Polonais Piotr Anderszewski prendront aussi possession du clavier, en contrepoint à la flûtiste Michala Petri et aux violonistes Laurent Korcia, Ivry Gitlis et Dmitry Sitkovetsky. Le baryton Thomas Quasthoff et Martha Argerich promettent une rencontre au sommet dans Les Amours du poète de Schumann et les Quatre Chants sérieux de Brahms (ve 29 juillet).

La soprano néo-zélandaise Kiri Te Kanawa opère son come back, de même que le violoncelliste russe Alexander Kniazev qui avait fait si forte impression l'an dernier. Une pléiade d'habitués (Nikolaj Znaider, Gidon Kremer, Lynn Harrell…) est de la partie. Mais Verbier, ce sont aussi les à-côtés: l'Académie (Thomas Quasthoff renouvelle ses masterclasses pour la troisième année consécutive), le festival off qui permet d'assister à des concerts en plein air, le Festival de l'Esprit, où des célèbres écrivains viendront présenter leurs œuvres, ou encore le Verbier Restored Film Festival qui rend hommage à des classiques du cinéma. Ne reste qu'à réserver ses dates et à débusquer un logement à des prix abordables, ce qui est une autre affaire….

Verbier Festival & Academy, du 22 juillet au 7 août. Loc. 027/771 82 82 ou http://www.verbierfestival.com