«On l’a fait une fois… pas deux». Au bout du fil, la voix de Myriam Kridi trahit une certaine fatigue. Celle qui vient de clore la 49e édition du Festival de la Cité se remet gentiment du marathon, et de ses multiples ornières. La gestion du monde – 40 000 personnes sur six jours, de quoi, les soirs de beau temps, submerger les stands – mais surtout, les défis posés par le certificat covid.

Lire aussi: Le Festival de la Cité résiste à la pluie et élève l’esprit