Longtemps évalué à 15 millions de francs, le déficit de la Fête des vignerons 2019 a finalement pu être limité à 11,8 millions, selon les comptes définitifs publiés mardi matin

Le total des recettes est d'environ 94 millions de francs et le total des charges de presque 106 million de francs (105 905 776 francs exactement), a indiqué la Confrérie des vignerons dans un communiqué. L'excédent de charges de 11 846 568 francs est intégralement assumé par la Confrérie des Vignerons. Tous les créanciers de la Fête des vignerons 2019 sont honorés ou leurs factures provisionnées, relève le communiqué.

Lire également: Il reste 5 millions à trouver pour couvrir le déficit de la Fête des Vignerons 

Coup de pouce de l'Etat

Si la Confrérie des vignerons, organisatrice de la manifestation, a pu limiter les pertes, c'est grâce à l'aide du canton de Vaud et la contribution de prestataires de service et de fournisseurs. Et elle ne s'en cache pas: «Il est à noter que des remises ou rabais ont été consentis par de nombreux fournisseurs et prestataires. L'ensemble des prestations de sécurité susceptibles d'en bénéficier ont fait l'objet d'une exonération par l'Etat de Vaud.»

Le Conseil d'Etat a en effet décidé d'exonérer la Confrérie d'un montant de 1,9 million de francs. Ce montant représente notamment les salaires de policiers, de gendarmes ou de pompiers présents pendant la fête. S'agissant des frais de sécurité non exonérables, soit un peu plus de 2 millions de francs, ils ont été entièrement réglés par la Confrérie, avait précisé lundi le canton.

L'Etablissement cantonal d'assurance (ECA) a suivi la décision des autorités vaudoises en renonçant à environ 140 000 francs. Les factures des organisations régionales de protection civile, ainsi que celle de l'Association sécurité Riviera restent encore en suspens.

Parmi d'autres créanciers, la municipalité de Vevey a récemment annoncé qu'elle renonçait à un peu plus de 100 000 francs. Le solde de sa facture, soit quelque 485 000 francs, se fera par un remboursement via une baisse de loyer du bâtiment du Musée historique qui appartient à la Confrérie. Le conseil communal doit encore donner son aval.

Représentations diurnes mitigées

Les comptes arrêtés au 31 décembre 2019 de la Fête des vignerons, qui s'est tenue du 18 juillet au 11 août 2019, confirment aussi définitivement que les représentations du spectacle n'ont pas affiché complet.

Au total, 375 000 billets ont été vendus, dont 20 000 pour la répétition générale payante, pour un objectif fixé à 400 000. Les recettes de billetterie correspondent ainsi à un chiffre d'affaires réalisé de 71% pour un objectif fixé à 85%.

Lire également: La seconde vie de la Fête des Vignerons

Les comptes détaillés montrent en l'occurrence clairement que la vente de billets des spectacles en journée a été le point faible de cette édition 2019. Le taux de remplissage des représentations nocturnes est de 94%, celui des diurnes de 71% seulement, selon le communiqué.

«Reconstituer les fonds propres» à long terme

L'impact direct de la manifestation est évalué à 189 millions de francs et l'impact indirect à 138 millions de francs. Au total, ce sont 327 millions de francs de retombées économiques qui ont été générées, soit plus de trois fois le coût total de l'événement, explique aussi la Confrérie se basant sur une étude menée par PricewaterhouseCoopers.

Compte tenu des résultats définitifs, «le constat peut déjà être dressé que les fonds propres de la Confrérie des vignerons se voient réduits de l'excédent de charges qu'elle a provoqué», écrit encore la Confrérie. «Le solde du capital encore à disposition après absorption du résultat négatif de la Fête des Vignerons 2019 permet d'envisager le financement des frais d'exploitation de la Confrérie des Vignerons pour les prochains exercices.»

«Des mesures touchant à son fonctionnement devront être prises, avec l'aval de l'Assemblée générale des Consoeurs et Confrères, pour en assurer la pérennité», avertit déjà la Confrérie. «A long terme, la perspective est également de reconstituer les fonds propres.»