Présentation: Mathis Picard, par Arnaud Robert

Il est né en 1995. A Grenoble. Enfance française, américaine, écossaise, voyageuse. Mathis Picard se lance en piano à 4 ans. Le classique, puis le jazz. Il vit aujourd’hui à New York où il étudie dans l’une des plus prestigieuses écoles du monde, la Juilliard School. A 19 ans, ce prodigieux musicien, capable de déjouer les standards les plus vicieux mais aussi de la jouer techno-house dans son projet Jaona, passe une semaine sur la riviera vaudoise. A la découverte de sa musicalité, mais aussi de son métier. (Jour 7)

Le feu d’artifice

« Mes parents sont venus jeudi de Glasgow pour le concert final au Centre musical Sylvia Waddilove, à Villeneuve. Je crois qu’ils étaient fiers, mais ils n’en font pas toute une histoire. Le concert m’a ému. Même si j’ai beaucoup joué, je me sentais plutôt spectateur. Tous les autres membres de l’académie ont joué largement au-dessus de ce que j’avais entendu jusqu’ici. Comme Lorens Kellhuber qui était incroyable lorsqu’il a accompagné Charles Lloyd. Je vous écris cela. Il est minuit. Je vais retourner à la jam. Je ne pense pas qu’on va dormir cette nuit. Je sais que j’ai créé des liens qui vont durer. Vendredi matin, je pars pour l’aéroport à 6 heures et demi. J’ai un cours à la Juilliard School de New York dans l’après-midi. Une studio class, avec les autres pianistes. Je sais de quoi je vais leur parler : de cette semaine folle à Montreux. J’espère qu’ils seront jaloux ! Je rigole. Mais vraiment, j’ai le sentiment d’avoir passé un mois ici. Un mois que je ne suis pas prêt de digérer. »

Retrouvez ici tous les précédents billets de Mathis Picard:

- Jour 1: dans le lit de Claude Nobs (31.10.2014)

- Jour 2: le boeuf et les artistes-entrepreneurs (01.11.2014)

- Jour 3: le goût du silence (02.11.2014)

-Jour 4: les bonnes ondes (03.11.2014)

-Jour 5: une nuit dans un bar (04.11.2014)

-Jour 6: La vie des pros (05.11.2014)