Dans la vie d’une femme, les semaines qui précèdent un mariage sont une période riche en émotions nouvelles, une période d’excitation, d’exaltation, de rêves, mais aussi de stress et parfois de doutes. Pour son premier long métrage, la jeune réalisatrice romande Julia Bünter, diplômée de l’ECAL (Ecole cantonale d’art de Lausanne), a choisi d’accompagner dans une démarche de cinéma direct trois jeunes Egyptiennes s’apprêtant à faire le grand saut.

Randa rêve, une fois mariée, d’ouvrir un grand studio de photographie; elle est musulmane, n’a pas enlevé son foulard devant quelqu’un depuis dix ans et appréhende le moment où elle se présentera nue devant Abdelrahman. Marize est chrétienne; elle suite des cours de préparation au mariage où sont également abordées les questions liées à la sexualité. Car pour elle et Ramy, une union nuptiale passe aussi par une relation déculpabilisée aux plaisirs de la chair. Batool, enfin, est comme son amoureux Bassam comédienne; le couple est le symbole d’une jeunesse égyptienne post-Printemps arabe. Il est à la fois moderne et fragile.

Une certaine universalité

Fiancées est un documentaire formidable. A la fois proche de ses personnages mais sans jamais se faire intrusive, la caméra de Julia Bünter ausculte avec beaucoup de sensibilité les états d’âme des trois futures épouses qui, tout en étant profondément ancrées dans leur société, portent à travers leurs parcours une certaine universalité. Dévoilé en avril 2019 à Nyon dans le cadre de Visions du Réel, le film a ensuite été salué par les festivals de Tirana (Prix du meilleur documentaire) et Bombay (Prix du meilleur montage).

Visions du Réel 2020: «Il nous importait de tenir nos engagements»

Sorti dans les salles romandes quelques jours avant leur fermeture, il fait partie de ces œuvres fragiles rendues invisibles par la pandémie. Mais fort heureusement, Fiancées est aujourd’hui visible sur la plateforme de streaming Cinefile.ch, qui propose un vaste catalogue de titres qu’on peut louer à l’unité, mais aussi un avantageux abonnement (9 francs par mois pour 99 films par année) mettant régulièrement à disposition de nouveaux contenus, comme actuellement un cycle Eric Rohmer. A noter également que le site, comme d’autres, a mis en place un système de soutien aux salles indépendantes – elles sont actuellement environ 25 à proposer leurs coups de cœur.

 

«Fiancées», de Julia Bünter (Suisse, 2019), 1h20. Disponible en vidéo à la demande sur le site Cinefile.


Nos précédentes suggestions: