A Sindhulpalchok, au nord-est du Népal, certains toits de tuiles ont été remplacés par du zinc. Ils indiquent qu’un sacrifice a eu lieu, qu’une fille de la famille a été envoyée comme domestique au Moyen-Orient. En 2010, la photographe britannique Alice Carfrae s’est rendue sur place pour rencontrer les tin girls , ces «filles d’étain» ayant survécu aux trafics et aux mauvais traitements.

Alice Carfrae: «Tin Girls», Galerie Focale, Nyon, jusqu’au 9 septembre. www.focale.ch