Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
«Balloon Girl» dans une exposition au Palazzo Cipolla, à Rome, mai 2016.
© VINCENZO PINTO

Lu ailleurs

«La Fillette au ballon» de Banksy, œuvre préférée des Anglais dans un sondage

Dans un sondage à la participation modeste, Samsung a demandé aux participants de désigner leur œuvre d’art britannique préférée. Le graffeur anonyme arrive en tête. Triomphe du Street Art?

En Grande-Bretagne, Samsung a récemment lancé un sondage pour déterminer l’œuvre d’art la plus appréciée du pays. Les votants devaient se prononcer sur une sélection restreinte d’images et sculptures, pochettes d’albums et graffitis, tous dus à des artistes anglais. Par ce biais, le fabriquant de téléviseurs tenait une votation pour choisir l’écran de veille de ses nouveaux appareils. Dévoilé fin juillet par la BBC, le résultat repose sur un nombre limité de participants, 2000 au total. Mais il surprend: La Fillette au ballon, un pochoir de Banksy, graffeur anonyme dont l’identité agite certains amateurs, l’emporte sur les vénérables toiles de J. M. W. Turner ou John Constable.

L’article d’origine: Banksy’s balloon girl chosen as nation’s favourite artwork

La petite fille qui détrône les grands classiques

Dessinée en 2002 sur le mur d’un magasin à Shoreditch, cette petite fille est l’œuvre la plus célèbre de cet artiste anonyme anglais. Sa reproduction sur un carton a été vendue à 73 520 livres sterling. En 2014, l’œuvre a été retirée du mur pour être exposée, puis vendue.

Selon la BBC, le graffiti Balloon Girl est arrivé en tête de sondage, devenant ainsi l’œuvre d’art la plus aimée des Britanniques. Le paysage The Hay Wain de John Constable, datant de 1821, et le Singing Butler de Jack Vettriano (1992) suivent de près le pochoir de Banksy dans le top 5. En quatrième position apparaît The Fighting Temeraire, J. M. W. Turner.

Lire aussi: Une vidéo volée ravive la polémique autour de l’identité de Banksy

De l’art engagé

Ce fameux pochoir représente une petite fille en noir et blanc qui voit son ballon de baudruche en forme de cœur rouge s’envoler loin d’elle. Elle tend sa main pour le récupérer, en vain.

Par ses dessins, Banksy veut mettre en scène des revendications politiques. Dès lors, il a modifié sa fillette pour diverses occasions. Elle est devenue l’icône de la campagne de soutien #WithSyria en 2014. Dans ce cadre, la fillette était voilée et toujours accompagnée de son ballon rouge en cœur, symbole de soutien et d’espoir pour la Syrie. A chaque rassemblement, des ballons rouges étaient gonflés et se baladaient en hommage aux victimes. Les acteurs britanniques Jonathan Rhys Meyers et Idris Elba ont soutenu la campagne en se prenant en photo avec le fameux ballon rouge. Depuis, la popularité de cette fillette ne cesse de s’étendre, au point d’être arborée sur un tatouage du jeune chanteur Justin Bieber.

Une identité qui tétanise les réseaux sociaux

Plus récemment, le pochoir a été adapté pour contrer la campagne pour le Brexit. Le ballon s’enfuit de la petite en portant le drapeau du Royaume-Uni. Banksy promettait même de récompenser les Britanniques qui voteraient contre le Brexit.

Alors que la question de son identité ne cesse d’affoler les réseaux et d’aviver les rumeurs, Banksy est la référence du street art. Ou, pour certains sondés par Samsung, la référence de l’art, tout court.

Lire également: Banksy, le graffeur que tout le monde veut démasquer

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Comment faire peur au cinéma?

Du «Voyage sur la Lune» à «La nonne» en passant par le «Projet blair witch»: comment le film d'épouvante est-il né et comment ses codes ont-ils évolué au fil du temps? Décryptage en images

Comment faire peur au cinéma?

n/a