Une nuit seulement, le Suisso-Japonais David Favrod a évoqué la guerre avec ses grands-parents, les souvenirs enfouis et douloureux. De ce témoignage furtif, il a conçu des images. Celle-ci est un hommage à Mishiko, petite sœur de son aïeul, tombée malade durant la guerre et soignée avec des pastèques pour une déshydratation. Le diagnostic était mauvais et le fruit rouge n’a pu sauver la fillette. Ce travail fait partie des dix nominés au Festival international de mode et de photographie d’Hyères, dont les prix seront remis ce dimanche.

Festival international de mode et de photographie d’Hyères, jusqu’au 29 avril. Exposition jusqu’au 26 mai. Villa Noailles, Hyères. www.villanoailles-hyeres.com