C’est le printemps à la Fondation Leenaards. Dès le 25 avril, Michel Pierre Glauser passera le relais à Pierre-Luc Maillefer pour la présidence. Un chef d’entreprise tout juste à la retraite – Pierre-Luc Maillefer était directeur général et président de Dentsply Maillefer à Ballaigues – remplace ainsi un ancien doyen de la Faculté de médecine et ancien chef de clinique au CHUV. Hormis ces fonctions à la tête de l’entreprise de matériel dentaire, le nouveau président a été député au Grand Conseil vaudois. Il préside aussi la Policlinique médicale universitaire.

Pierre Wavre vice-président

La vice-présidence, quant à elle, passe de l’écriture à la musique, puisque Pierre Wavre, ancien directeur du Conservatoire de Lausanne – Haute Ecole de musique –, remplace Pierre-Alain Tâche, juriste et aussi poète. Cette présidence renouvelée comptera sur Peter Brey, nommé directeur le 1er octobre dernier après avoir dirigé pendant douze ans Terre des hommes.

Ce nouvel organigramme, formé avec soin (Pierre-Luc Maillefer a participé à la nomination de Peter Brey), va redéployer la stratégie de la fondation dans les secteurs soutenus tant sur Genève que sur Vaud, soit la culture, la recherche scientifique et les personnes âgées. Il s’agit toujours de favoriser des projets novateurs, de soutenir de jeunes talents. Le nouveau président va proposer de mieux exploiter, en termes d’image notamment, de possibles synergies entre les trois secteurs, la fondation elle-même aidant volontiers les projets qui favorisent la communication entre différents domaines. Il est aussi soucieux de conserver le fonctionnement actuel qui fait la modernité de la fondation. Le choix des projets et des bourses se fait en effet grâce à des commissions d’experts et des jurys indépendants.