série

«For All Mankind», une SF humaine

La série de science-fiction d’Apple trouble toujours les curieux. Et si là, l’uchronie était utilisée pour raconter le doute? Petite méditation en visitant le Houston Space Center

Les curieux ont passé la moitié de For All Mankind, la série de science-fiction proposée par épisodes hebdos par Apple, et le projet n’en finit pas de troubler. Cette histoire d’astronautes dans une Amérique des années 1970 qui se serait laissé passer devant par les Russes s’agissant de poser le pied sur la Lune puis d’envoyer une femme dans l’espace, semble vivre sa vie en vase clos, sans que le dessein des créateurs, Ronald D. Moore (Battlestar Galactica, Outlander) avec Matt Wolpert et Ben Nedivi, n’en apparaisse plus clairement. Peut-être parce que cette série, simple dans sa dramaturgie mais bien plus subtile qu’il n’y paraît, est sans doute profondément ancrée dans son terreau national, toute spatiale qu’elle soit.

Lors du dévoilement d’AppleTV +: Que valent les premières séries TV d’Apple?